SAINT MAURICE SUR DARGOIRE (470 m) le 23 /01

Publié le par les pieds plats

SAINT MAURICE SUR DARGOIRE (470 m)  C’est 25 Km pour moins de 700 m de dénivelé qui attendent les 30 marcheurs du jour sous un ciel dans l’ensemble clément. Pour une fois les météorologues ont vu juste, un peu de crachin en tout début de journée, puis soleil avec une légère couverture nuageuse. Par précaution beaucoup préfèrent enfiler leur burqa dès le départ ; mais la pluie fine s’arrête assez vite ce qui les libère de cet accoutrement peu seyant. Nous rejoignons le Bozançon (350 m), frontière naturelle entre Loire et Rhône, sans omettre de nous arrêter un instant au pont de Jurieux, vestige de l’aqueduc du Gier, le plus long des quatre aqueducs romains destinés à alimenter en eau potable la ville de LUGDUNUM (LYON). Suit alors une remontée sur BAS BARBIEUX (442 m) qui nous permet de rejoindre LES TROIS PIERRES (580 m) via CHARMET par un sentier agréable qui nous offre une vue dégagée sur la vallée du Gier, au sud et le bois des Feuilles, au nord. L’air se fait plus vif, fouette les corps, et active notre progression tout en donnant aux visages un joli teint frais. Reste à rejoindre St APOLINAIRE (ou Appolinaire, ou Apollinaire, ou Appollinaire, et pourquoi pas « à pot linaire » ?) à 862 m d’altitude. Hardis les vaillants, ça va monter… et ça monte ! Et plus ça monte plus le petit vent vicieux qui rôde dans les parages nous mord les chairs au sortir de l’abri des arbres. Heureusement la Chapelle St APOLINAIRE est ouverte et accueille nos libations. Le repas est pris sans trop s’attarder et comme personne ne souhaite faire la sieste, nous repartons et basculons sur un versant Nord Ouest plus accueillant car abrité du petit vent mordant que nous ne regrettons pas. Commence alors un retour bucolique. ça descend régulièrement par des sentiers agréables, sous un ciel qui l’est tout autant. Le soleil qui joue à cache-cache avec quelques cumulo-nimbus, nous délivre des rais de chaleur douce. Nous prenons alors le temps d’une pose à Ste CATHERINE, puis d’une visite du bourg médiéval de RIVERIE situé sur un éperon rocheux (730 m) qui domine la vallée du Rhône (vues sur le MONT BLANC, le Jura et les Alpes du Sud par beau temps). St DIDIER sous RIVERIE est à nos pieds et nous ouvre le chemin du retour. Un dernier coup de rein pour atteindre la vierge du PEU qui nous en donne plus par la vue qu‘elle offre sur la vallée du Gier et la banlieue Lyonnaise, et nous rejoignons les voitures. Belle ballade ; de beaux sentiers ; de jolies vues sur des horizons lointains ; un temps plutôt généreux pour la saison. Bien sûr, nous ne saurions nous quitter sans boire le verre de l’amitié ; et c’est chez DOMINIQUE, dans notre ville bien aimée, que nous trinquons à l’amitié et à la promesse de nouveaux paysages !

SAINT MAURICE SUR DARGOIRE (470 m) le 23 /01
SAINT MAURICE SUR DARGOIRE (470 m) le 23 /01
SAINT MAURICE SUR DARGOIRE (470 m) le 23 /01
SAINT MAURICE SUR DARGOIRE (470 m) le 23 /01
SAINT MAURICE SUR DARGOIRE (470 m) le 23 /01
SAINT MAURICE SUR DARGOIRE (470 m) le 23 /01
SAINT MAURICE SUR DARGOIRE (470 m) le 23 /01
SAINT MAURICE SUR DARGOIRE (470 m) le 23 /01
SAINT MAURICE SUR DARGOIRE (470 m) le 23 /01
SAINT MAURICE SUR DARGOIRE (470 m) le 23 /01
SAINT MAURICE SUR DARGOIRE (470 m) le 23 /01
SAINT MAURICE SUR DARGOIRE (470 m) le 23 /01
SAINT MAURICE SUR DARGOIRE (470 m) le 23 /01
SAINT MAURICE SUR DARGOIRE (470 m) le 23 /01
SAINT MAURICE SUR DARGOIRE (470 m) le 23 /01
SAINT MAURICE SUR DARGOIRE (470 m) le 23 /01
SAINT MAURICE SUR DARGOIRE (470 m) le 23 /01
SAINT MAURICE SUR DARGOIRE (470 m) le 23 /01
SAINT MAURICE SUR DARGOIRE (470 m) le 23 /01
SAINT MAURICE SUR DARGOIRE (470 m) le 23 /01
SAINT MAURICE SUR DARGOIRE (470 m) le 23 /01
Commenter cet article