MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017

Publié le par les pieds plats

 

Séjour au Village Club du Soleil « La Belle de Mai »

 Une cinquantaine de Pieds Plats avait décidé de se dégourdir les gambettes sur les traces de Marius, de Fanny, de César, et autre Panisse, d’approcher au plus près les lieux envoûtants si bien mis en valeur par le maître Marcel Pagnol, ou mis en musique par Fédéric Mistral et interprétés par Alibert… Il nous fallait donc un point de chute !

 Quoi de mieux qu’une ancienne maternité pour accoucher d’une petite semaine de découvertes ? Ce havre de paix dans une ville si grandiose, si cosmopolite, si bruyante, nous l’avons trouvé à la Belle de Mai, un nom plein de promesses tenues.

 L’accent Marseillais a toujours provoqué en nous un sentiment d’apaisement ; sa musicalité évoque la lumière, le soleil, la chaleur, la mer au bleu profond, les calanques et leurs cabanons, la douceur de vivre, le farniente, le Pastis, et la partie de boules…

 Notre ambition raisonnable, découvrir le mystère des calanques, arpenter les collines du petit Marcel aux noms si évocateurs, se mettre dans la peau des douaniers pour traquer à flancs de falaises les contrebandiers…

 Cinq jours avec une météo plutôt clémente nous ont permis de découvrir ou de redécouvrir cette région si contrastée. 

 Le premier jour nous avons tenté de lever le voile sur cette cité Phocéenne fondée par les Grecs en – 600. Une longue Histoire que content les vestiges d’antan, dépassée aujourd’hui par un monde sauvage ou le tag assombrit le futur. Notre circuit de visite nous a permis de tutoyer Marseille, de côtoyer avec plaisir ses sites les plus connus, l’Arc d’Aix, le quartier du Panier, la Cathédrale La Major, le Mucem, le Vieux Port, Notre-Dame de la Garde, le Pharo…

 Le deuxième jour, nous n’avons pas résisté à l’appel des calanques. « Sublimes ! C’est l’adjectif qui sied le mieux à ces falaises vertigineuses d’une blancheur éclatante, entaillées par de profondes et étroites échancrures, qui sur 20 kilomètres entre Marseille et Cassis, plongent dans les eaux d’un bleu profond de la Méditerranée. ».

 La traversée de Luminy à Cassis a permis au groupe 1 de côtoyer la Tour Carré, et la Grande Candelle, de franchir des vallons encaissés, de monter sur les falaises du Devenson et de longer les calanque de Morgiou, du Sugiton, de l’œil de Verre, du Devenson, de l’Oule, et de suivre les traces du groupe 2 dans les calanques d’En-Vau, de Port Pin et de Port Miou, avant de rejoindre la baie de Cassis. Que de beaux souvenirs, des paysages grandioses, des vues sublimes, au bout de l’effort !

 

  Le troisième jour, nous sommes partis sur les traces de Marcel Pagnol et de ces collines qu’il peignait si bien dans ses films. À chaque pas on revivait ses histoires… que de noms évocateurs, Ruissatel, La Treille, le mas de Massacan, la ferme d’Angèle, le puits de Raimu, les barres rocheuses du Saint-Esprit, le col d’Aubignane, les Bellons, le vallon de Passe-Temps, Tête Ronde, la grotte du Grosibou, le Pic du Taoumé, la baume Sourne, le vallon de Précatori, le Puits du Mûrier, le vallon des Piches, le Garlaban, la Baume du Plantier (ou grotte de Manon), etc. En prêtant l’oreille on aurait pu entendre les cris de joie du petit Marcel se mêlant à ceux de son copain Lili des Bellons...

 Le quatrième jour, les sentiers des douaniers ont attisé notre curiosité. Pour le groupe 1 la trace débuta à NIOLON. La première partie jusqu’à Méjean fut la plus sauvage, la plus naturelle, la plus technique aussi, avec de nombreux ressauts rocheux et des passages à flancs de falaises ; mais quel bonheur, et quelles vues merveilleuses. Le port de Méjean abrité du vent nous offrit un lieu agréable pour nous ressourcer. La deuxième partie, après que nous ayons rejoint la calanque des Anthénors par le bord de mer rocheux, resta cependant assez sportive avec une alternance de montées et de descentes sauvages ou en escaliers interminables. Le groupe 2 parti de Carry le Rouet nous attendait déjà au port du Rouet où le bus les avait ramené de leur circuit plus venté et donc plus frais.

 La journée se termina par une visite de Martigues, la Venise Provençale, qui mérite bien son nom.

 En raison d’un vent excessif, la dernière matinée à Marseille a été décrétée matinée libre (comme l’air). Certains sont allés musarder sur la Canebière, ou au Vieux port, d’autres ont parcouru la Friche de la belle de Mai avant de rejoindre le Parc Longchamp, d’autres encore ont « tapé le carton », etc.

 Retour calme à la maison après le repas, la sieste s’étant invitée auprès de beaucoup pour bercer leur voyage.

 

 Que de beaux souvenirs à laisser décanter pour mieux les revivre, et les partager avec ceux qui n’ont pas pu venir et qui rêvent peut-être aussi d’escapades Méditerranéennes. 

MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
MARSEILLE du 24 au 28 avril 2017
Commenter cet article