3 jours aux Estables .

Publié le par les pieds plats

 

Les estables janvier 2011 (10)Les-estables-janvier-2011--1-.JPG

 

 

Cette année, encore, nous avons débuté les randos par un séjour "Raquettes" aux Estables les 5-6-7 janvier. En fait nous n'avons pratiquement pas trouvé de neige ou de la neige si dure que les raquettes étaient inutiles!

Nous sommes 42 à profiter du covoiturage et de ce séjour.

A notre arrivée, mercredi 5, nous avons récupéré nos chambres avant le repas. A 13 h30 nous sommes partis pour le tour du Mont Cholet avec un peu de bruine et de vent. Heureusement, les arbres nous protégent et il ne fait pas trop froid. De toutes façons, notre carapace de plusieurs épaisseurs nous tient chaud!

A noter que le directeur du VVF a changé et que si le petit dejeuner et le souper sont toujours aussi copieux, le repas de midi est peut - être un peu juste pour les gros appétit !!!

 

 Jeudi 6 : Le temps est toujours brumeux et frais, nous partons du VVf vers 9 h à pieds et nous retrouvons le même chien de la ferme à la sortie du village et, comme l'an passé il fera notre périple ! Nous allons marcher environ 3 h  et rencontrerons une meute de chiens de traineaux patientant sagement dans un bois, attendant d'être attelés. Les traineaux sont là et, eux se laissent caresser...

L'après - midi : direction le Monastier, départ de Présailles puis, par le voie ferrée et le viaduc de Recoumène. Le retour se fait par le même chemin et nous ne sommes pas arrivés au Monastier .......

 La soirée se termine par un bal où certains PP peuvent montrer que les cours donner par un client du VVf au moment de l'apéro, ont été bien compris !!!

 

Vendredi 7 : le brouillard est remplacé par un crachin désagréable et seuls quelques courageux vont faire une petite rando.

D'autres se rendent au village et vont visiter une expo de photos superbes prises entre autre, dans la neige et les alentours du village et des poteries aux belles couleurs .

Le départ se fait juste aprés le repas, le temps ne nous incitant pas à traîner .

 

 

Commenter cet article